Lignes de force
Publication papier HomeDown

Avant de se lancer dans une publication Web, il est difficile d'éviter la comparaison avec la publication papier.

La plupart des concepts pour structurer l'information s'appuient sur l'organisation de livres, brochures, périodiques ou catalogues qui sont développés autour de la publication imprimée. Culturellement, il est impossible (voire dangereux car vous risquez de décontenancer votre interlocuteur) de passer outre à des siècles de règles et de conventions. Mais force est de constater que la publication sur Internet comporte ses propres spécificités.

Sans vouloir être exhaustif, soulignons en quelques-unes.

L'internaute n'a pas la sensation physique du livre et risque d'être rapidement perdu dans le dédale d'écrans qui se présentent à lui. Il faut plus que jamais structurer l'exposé et offrir des outils de navigation pour lui permettre de se mouvoir ou même de le guider dans le site.
 
Autant pour les yeux que pour l'esprit, l'auteur devra communiquer en terme d'écran et non plus en terme de feuille de papier d'un format déterminé.
 
En Html, le langage informatique utilisé pour écrire les publications Web, vous n'avez pas la maîtrise de votre document comme dans une feuille de traitement de texte qui sort de votre imprimante. Un visiteur visionnera peut-être votre site avec une police de caractères plus grande, une grandeur d'écran différente ou une qualité d'image moindre...
 
L'internaute a une démarche active vers l'information qu'il recherche. Sauf quelques "contemplatifs" du Web, l'internaute moyen lira vos pages en diagonales, dans un ordre dispersé, qui sera tout sauf celui souhaité par l'auteur, jusqu'à l'information recherchée. Une fois "son" information trouvée, votre site sera alors génial. Mais se souviendra-t-il de vos mises en pages et autres graphiques travaillés, retravaillés, bichonnées pendant de heures voire des semaines ?...
 
La publication Web offre un rapport "prix / audience / délai" défiant toute concurrence vis à vis de l’édition traditionnelle. Le coût des moyens techniques est accessoire sinon dérisoire au vu de ceux de la production d'un livre ou d'une revue. La barre des 100 000 lecteurs est quelque chose d'accessible sur le Web, même pour un site personnel. Le délai des corrections, actualisations et autres mises à jour sera celui de votre propre créativité. Par contre, la publication Web est exigeante en travail et donc en temps à y consacrer.
 
La différence essentielle est cependant l'interactivité qu'apporte la publication Web. Prenons simplement les e-mails de vos visiteurs [1 à 2% en moyenne], qui vous communiquent en temps réel, encouragements, critiques ou suggestions. Quelle mine d'or incomparable pour vos mises à jour ou les développements ultérieurs de votre oeuvre !

 

   
HomeDown