Lignes de force
Aspect fonctionnel

Comprendre le fonctionnement du Web et le comportement des internautes.

L'écran de votre visiteur et surtout le Web sera le support de votre publication. Ce nouveau moyen de communication a non seulement ses spécificités techniques mais aussi déjà ses "us et coutumes".

 

  Si dans la publication papier, il suffit de tourner la feuille, sur le Web il faudra composer avec le temps de chargement de la page. Commençons par le texte. Une page de 15 à 30 K ne posera pas de problèmes c-à-d l'équivalent d'une feuille A4 maximum. Au-delà, le temps de chargement devient pénalisant surtout si en plus cette page comporte de nombreux tableaux imbriqués qui ralentissent le chargement. Mais n'oubliez pas qu'en Html, toutes les images sont des fichiers séparés qu'il faudra charger ensuite. Un total d'images de 30 à 50 K semble être dans la norme. Au delà des 80 K pour une image, le délai d'attente devient pour le capital patience de certains quelque chose de prohibitif surtout pour une page d'accueil. N'oubliez pas qu'une image qui a déjà été chargée, reste dans le "cache" de votre navigateur et qu'il ne la rechargera plus à partir du réseau mais de votre disque dur ce qui entraîne un chargement immédiat. Ce qui permet d'user et d'abuser des boutons, puces, tirets de séparations et autres bannières qui se retrouvent de pages en pages et qui agrémentent votre mise en page et forment l'identité visuelle d'un site.

Ces différentes (petites) pages doivent être structurées de façon logique afin que l'internaute puisse naviguer efficacement dans votre site. Nous consacrons plus loin dans le site un chapitre particulier sur les différentes structures d'un site Web. Il faudra aussi prévoir de petites icônes pour que l'internaute puisse utiliser aisément cette structure et se retrouver à tout moment dans l'exploration de votre site. Les maîtres du Web conseillent de prévoir pour chaque page une possibilité de retour à la page d'accueil. Ces petites icônes de navigation devront être d'un graphique simple et d'une symbolique intuitive.

L'essence du Web est la notion d'interactivité. Interactivité entre les pages de votre site, interactivité entre votre site et les autres sites présents sur le Web, interactivité entre le Web et les autres outils disponibles sur Internet (qu'il s'agisse des moteurs de recherche, des e-mails, des listes de diffusion, des forums, des fichiers à télécharger, etc...). Interactivité, enfin, entre vos visiteurs et l'auteur. Tout concepteur d'un site Web doit toujours veiller à créer cette interactivité que ce soit simplement par de adresses e-mail cliquables, des formulaires (livres d'or) à caractère plus "officiels",

Pour ma part, je n'ai jamais, pour visiter un site, téléchargé un plugin, changé de browser, modifié la résolution d'écran ou le nombre de couleurs de mon ordinateur. Et je ne crois pas être le seul ! Un site s'il peut être optimisé pour une configuration déterminée, doit rester compatible quel que soit le visiteur. Juste retour aux sources de l'esprit d'universalité du Html et du Web.